Def Jam s’associe à Native Records basé au Nigeria

Def Jam Recordings a conclu un partenariat avec Native Records, la division musicale de la société de médias et de contenu tournée vers l’Afrique Native Networks.

L’accord, un partenariat en coentreprise, a été rendu public mardi par le président-directeur général de Def Jam, Tunji Balogun, et les cofondateurs de Native Networks, Seni Saraki et Teni Zaccheaus.

Le développement arrive un an après que Balogun a pris la tête du label américain, qui a lancé sa division africaine en 2020 et compte actuellement une liste impressionnante d’artistes sur sa liste, dont Stonebwoy, Stogie T, Cassper Nyovest, Nadia Nakai, Nasty C, Tellaman et Vector.

Native Records a des opérations au Nigeria et au Royaume-Uni, et l’arrangement fait partie de la vision du label de développer de jeunes artistes africains et de promouvoir la culture des jeunes. Il devrait également faire avancer l’agenda Afrobeats défendu par sa société mère.

Native a été fondée en 2016 par Seni Saraki, Teni Zaccheaus, Shola Fagbemi, Addy Edgal et Suleiman Shittu pour mettre en lumière les nouveaux sons et la culture urbaine du continent et de la diaspora.

Francois Gael Mbala

Editeur, auteur et journaliste de nationalité camerounaise. Passionné de musique, je traduis régulièrement cet amour dans ce projet que je dirige depuis 2019. Email : mbalafrancoisgael@gmail.com Téléphone : +237 690 644 587

Learn More →

Laisser un commentaire