Yemi Alade nommée ambassadrice de la campagne Covid-19

Les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), en partenariat avec la Fondation Mastercard, ont annoncé cette semaine la star nigériane Afropop Yemi Alade comme ambassadrice mondiale de la campagne It’s Up to Us, qui encourage les Africains à se faire vacciner contre le Covid-19.

La campagne, qui fait partie de l’initiative Sauver des vies et des moyens de subsistance du CDC africain, vise à sécuriser les vaccins pour plus de 65 millions de personnes sur le continent et à fournir un soutien logistique à de nombreuses autres personnes. Il aidera également la fabrication de vaccins en Afrique en mettant l’accent sur le développement de la main-d’œuvre tout en la renforçant.

Le projet a été marqué par la sortie d’une vidéo mettant en vedette la chanteuse et ambassadrice de bonne volonté du PNUD qui, depuis plus d’un an, s’est exprimée avec force sur la sécurité des vaccins COVID-19, l’importance de l’égalité des vaccins et la nécessité de dissiper les mythes. autour du COVID-19 et des vaccins, notamment en Afrique.

En plus de la vidéo, Yemi publie un hymne d’unité de campagne le 9 mars, qui sera accompagné d’un défi de danse hashtag #ItsUpToUs chorégraphié par la star des médias sociaux et chorégraphe zambienne de 21 ans, Mooya Musunga.

« Je suis ravi de faire partie de #ItsUptoUs, un mouvement qui encourage les Africains à assumer la responsabilité de rendre le monde à nouveau sûr. Je suis heureux de prêter ma voix à cette question et à ces moments importants » a déclaré Yemi.

« L’acceptation du vaccin COVID-19 est importante pour obtenir l’immunité collective et protéger les citoyens en Afrique et dans le monde contre le virus et ses variantes. C’est pourquoi Africa CDC et la Fondation Mastercard unissent leurs efforts pour garantir l’accès aux vaccins pour l’Afrique », a déclaré le directeur de Africa CDC, le Dr John Nkenagsong.

Moins de 12 % du continent a été entièrement vacciné contre le virus. Les experts estiment que garantir l’adoption du vaccin en ciblant les jeunes, qui constituent près de 60 % de la population africaine, est la prochaine étape vers l’augmentation de la couverture à 70 % d’ici la fin de 2022.

Depuis le début de la pandémie, la Fondation Mastercard s’est efforcée de garantir que les communautés à travers l’Afrique aient accès à des informations précises sur la manière de se protéger.

« Les vaccins restent essentiels pour sauver des vies et des moyens de subsistance. Mais la désinformation se propage rapidement, nous devons donc être plus intelligents et plus créatifs pour diffuser plus rapidement les bonnes informations. Les gens font les bons choix pour se protéger et protéger leur famille lorsqu’ils connaissent les faits », a déclaré Reeta Roy, présidente et chef de la direction de la Mastercard Foundation.

Clarence Djoukouo
Clarence Djoukouo

Je ne suis pas journaliste. J’aime écrire sur ce que j’aime. Il se trouve que j’ai la musique.

Clarence Djoukouo

Je ne suis pas journaliste. J'aime écrire sur ce que j'aime. Il se trouve que j'ai la musique.

Learn More →

Laisser un commentaire

Contactez-nous