Fontaniel : « Vivre au Cameroun avec le droit d’auteur est impossible »

L’auteur du titre à succès « La femme c’est la femme », Fontaniel dénonce la gestion du droit d’auteur au Cameroun. Interviewé sur la radio ABK le 3 février 2022 à Douala au Cameroun, l’artiste musicien a critiqué les sommes annuelles souvent reversées aux artistes.

Selon le chanteur, « vivre au Cameroun avec les droits d’auteur c’est impossible ! Quand un artiste reçoit 6000 FCFA par an, vous voulez qu’il vive comment ? ». Plutôt que de laisser la responsabilité aux sociétés de gestion collective, Fontaniel a suggéré que « l’Etat gère cette histoire de droits d’auteurs et qu’elle soit contrôlée par des professionnels ».

Revenant sur le type de contenu musical qui émerge ces derniers temps dans le pays, l’artiste estime que ces des musiques temporelles. Pourtant, « il faut faire des œuvres qui durent, qui instruisent et qui véhiculent un message. Il ne faut pas seulement faire la musique pour plaire », a-t-il indiqué sur les antennes de la radio communautaire ABK.

Clarence Djoukouo
Clarence Djoukouo

Je ne suis pas journaliste. J’aime écrire sur ce que j’aime. Il se trouve que j’ai la musique.

Clarence Djoukouo

Je ne suis pas journaliste. J'aime écrire sur ce que j'aime. Il se trouve que j'ai la musique.

Learn More →

Laisser un commentaire

Contactez-nous