ActuMusik-Afrika

La Société des Plantations du Haut Penja fait le point sur les conditions de travail de ses employés

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mise au point de l’entreprise, contenu dans un communiqué publié le 14 juin 2021 à fait état de ce que lejeune homme, prétendument employé au sein de cette entreprise, qui décriait les conditions de travail en son sein ne fait pas partie de ses effectifs.

Dans ce sens, la Société des Plantations du Haut Penja, vidéo souhaite par le biais de son communiqué, rassurer l’opinion publique de ce qu’elle « exerce son activité au quotidien en veillant au respect des droits humains au sein de ses espaces de production. Elle partage avec le groupe Compagnie Fruitière auquel elle appartient, l’impératif de promouvoir des salaires décents et le bien-être de ses employés », peut-on lire.

Et de rajouter que « cela se traduit sur le terrain par les trois certifications en sa possession (FAIRTRADE, SMETA, RAINT FOREST ALLIANCE), émis par des organismes internationaux reconnus et indépendants ».

D’après les explications de la structure, l’acteur de la vidéo devenue virale, « n’est pas un salarié de la PHP, mais celui d’un de ses prestataires ». Du coup, « il ne saurait donc se prévaloir de ce titre.  Ainsi, les déclarations de l’intéressé, au regard de son activité salariale, sont dénuées de tout fondement », note le communiqué.

Contrairement à la somme de 32 milles FCFA évoquée dans la vidéo en cause, actumusikafrika.com apprend du communiqué que le salaire « brut mensuel minimum régulièrement payé à tout travailleur sous contrat PHP, occupant un emploi classé dans la plus petite catégorie socio professionnelle (2A), s’élève à FCFA 81 600 (quatre-vingt et un mille six cent) en cas de performance nulle et donc de prime de production équivalente à FCFA 0 (zéro) ».

« La PHP met un point d’honneur sur le respect par ses prestataires des conditions de rémunération appliquées chez les salariés PHP. Toute la lumière sera donc faite sur la situation reportée dans ladite vidéo qui ne correspond ni aux valeurs, ni à la politique interne de la PHP », peut-on lire.

La PHP invite par conséquent l’opinion publique à « ne pas prendre part à cette malveillante tentative de dénigrement par la diffusion de cette vidéo ».


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Nous contacter via WhatsApp
Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :