ActuMusik-Afrika

L’artiste camerounais Joe La Conscience porte plainte à 4 proviseurs dans le Moungo pour détournement de fonds

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’artiste engagé et activiste politique a saisi le 11 aout 2021, le procureur du Tribunal de Grande Instance de Nkongsamba. Il accuse 4 proviseurs de sa localité et leurs président d’APEE de « malversations ».

Alors qu’il doit comparaitre le 27 août devant le Tribunal de première instance de Mbanga, suite à la plainte de François Dieudonné Moune Mahop, le président du Conseil d’établissement du lycée de Loum qui l’accuse de « propos diffamatoires, mensongers et injurieux », le chanteur a contrattaqué en déposant le 11 août 2021 deux plaintes dans les services procureur du Tribunal de Grande Instance de Nkongsamba.

La première vise les 4 proviseurs des lycées de la ville de Loum dans le département du Moungo, et les présidents des Associations des Parents d’élèves et Enseignants (APEE) de ces établissements. Il les accuse de « surenchère excessive, exponentielle et injustifiée des frais d’APEE, extorsion de fonds, détournements ».

Dans sa requête, l’artiste déclare qu’ils ont mis sur pied « soigneusement » des « manœuvres d’extorsion de fonds » dans l’ensemble des lycées de la ville de Loum. Il assure qu’aucun chef d’établissement ne peut justifier de l’utilisation rationnelle des fonds des APEE qu’il estime à des dizaines de millions de Francs CFA. Il dit attendre de la justice qu’elle stoppe « ces tyrans qui brillent par une dictature sans pareille », peut-on lire.

La seconde plainte, elle aussi envoyée au procureur du Tribunal de Grande Instance de Nkongsamba accuse l’ancien proviseur du lycée de Loum, André Marie Tchoumi Djanfang, l’actuel proviseur Gervais Pascal Nzieh, l’ancien président de l’APEE Sadrack Kokolo et le président du conseil d’établissement du lycée de Loum François Moune Mahop de « coaction de détournements de fonds, détournements au lycée de Loum, menaces et chantage ».

Le plaignant déclare que la toiture que l’ex-proviseur Tchoumi Djanfang aspirait renouveler l’année scolaire 2017-2018 ne l’a jamais été. Encore, ajoute-t-il, qu’il n’y avait pas de travaux à faire, la toiture étant en bon état. Joe La Conscience affirme que les 6500 Francs CFA supplémentaires demandés à chaque élève pour ces travaux sont rentrés dans les poches des responsables indexés.

Il dit avoir en compagnie d’autres membres de la communauté éducative de Loum, suggéré au proviseur Pascal Nzieh de réduire les frais d’APEE, sans que celui-ci accède à leur requête. Il soupçonne les trois responsables visés par sa requête, d’avoir distrait en tout, depuis plusieurs années, la somme de 94 millions de Francs CFA.   


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Nous contacter via WhatsApp
Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :