L’artiste nigérian Naira Marley sort son premier album « God’s Timing’s The Best »

L’auteur-compositeur-interprète nigérian et britannique Naira Marley est présent sur la scène musicale depuis si longtemps qu’il est difficile de croire que le crooner de « As E Dey Go » ne sort son premier album que maintenant. Apparu sur la scène en 2014 avec le single « Marry Juana », la carrière de près de dix ans du chanteur semble l’avoir préparé à devenir celui qu’il voulait être au moment de sortir son premier projet. Et le voici !

Cette semaine, les fans ont eu le plaisir de voir Marley sortir son premier projet solo complet, God’s Timing’s The Best, via son propre label Marlian Records. Juste à temps pour l’été, le projet de 14 pistes est sûr d’avoir quelque chose pour tout le monde à tremper leurs orteils.

L’expérience commence avec « Jo Dada », un single qui est une délicieuse introduction aux rythmes afrobeats lourds et aux voix profondes et sensuelles qui sont si étroitement associées au chanteur. Les titres « Happy » et « Ayewada » sont des sauts vibratoires par rapport à l’ouverture – un autre auteur-compositeur-interprète nigérian, Mayorkun, prête sa voix au premier et les deux chansons exigent le jeu de jambes fantaisiste de sa fanbase locale « Marlian ». Le suivant sur la liste est celui que nous avons appris à connaître et à aimer. Marley a sorti le single « O’Dun » avec son frère musical Zinoleesky au début du mois dernier, nous l’avons aimé et nous l’aimons encore.

Le titre « No Panties » a été titré à la perfection car c’est exactement ce dont il s’agit. La chanteuse jamaïcaine Jada Kingdom prête sa voix sulfureuse pour faire écho à ce sentiment du point de vue féminin, et la combinaison donne lieu à une collaboration afro-caribéenne remarquable. L’énergie caribéenne reste bien présente dans le single « Montego Bay », où Marley rend hommage aux éléments musicaux du dancehall caribéen et du road rap britannique qui l’ont fait connaître dans « Marry Juana » il y a des années. Le rappeur nigérian Lil Kesh fait une apparition sur le titre « Melanin », une ode à la beauté de la race noire, tandis que le robuste « Drink Alcohol Like Its Water », avec le chanteur Chivv et le producteur Diquenza, va certainement tester la force des genoux de notre génération pendant la saison de danse.

Le bi-lingue « Excuse Moi » avec le rappeur afro-français MHD est un titre qui va certainement faire lever notre communauté francophone et la préparer à groover, la chanson apportant assez d’énergie pour remplir une pièce. Les chansons « Modinat Kai » et « Owo », cette dernière avec le chanteur indigène yoruba MohBad, s’alignent parfaitement avec la base afrobeats de Marley et son aisance à désigner les femmes comme des « salopes ».

« First Time in America » ne peut être considéré que comme un hommage au travail acharné et à la portée mondiale que le chanteur a accumulés ces dernières années, tandis que la chanteuse et poète Busiswa ajoute son flair et son essence sud-africaine à « Coming ». Marley termine son album de 14 titres en beauté avec le single « Kojosese », sorti en 2021. Les crédits de production sont attribués à Rexxie, AYK, Niphkeys et Leo Beats, sur l’ensemble de l’album.

Marley s’est construit une grande popularité et sa musique a touché les oreilles d’un hémisphère à l’autre – tout un exploit avant d’avoir sorti son premier album. Avec tant de chansons potentielles de l’été, il a livré un album qui ne fera qu’ajouter de l’or à son œuvre déjà épique.

Écoutez le premier album de Naira Marley,  » God’s Timing’s The Best « , ici et sur toutes les plateformes de streaming musical.

La Rédaction

<strong>www.actumusikafrika.com</strong> est un site d'informations sur l'actualité de l'industrie musicale africaine. Il est tenu par des professionnels, passionnés et formés. Pour toutes sollicitations, veillez contacter notre rédaction par mail <em><strong>actumuzik@gmail.com </strong></em>ou par WhatsApp<em><strong> +237 674 014 142</strong></em>

Learn More →

Laisser un commentaire