ActuMusik-Afrika

2Reasons «Mon rêve est de bosser avec Ferre Gola»

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2Reasons, c’est une voix aérienne et saisissante, des chansons touchantes et enveloppantes. Il équilibre sans effort l’émotion brute et la curiosité de sa jeunesse avec une maîtrise de son art qui dément complètement cette jeunesse. L’auteur-compositeur-interprète chante depuis aussi longtemps qu’il parle.

Dans une interview avec actumusikafrika.com, l’artiste revient sur son parcours et évoque ses multiples projets.

2Reasons, vous êtes sur la scène musicale camerounaise de nombreuses années. Quelle est votre histoire avec la musique ?

Je suis née avec la musique malheureusement ou heureusement le 24 décembre 1988. Vous comprenez directement que l’esprit d’ambiance m’avait déjà envahi. Mes talents de danseurs quant à eux se sont faits remarquer à l’école entre kermesse et soirée culturelle. Je me révèle au public en l’an 2000, grâce à l’émission Délire de Foly Dirane qui reste pour un de mes mentors. En 2010, je me lance dans de nombreux concours tels que Mutzig Star, Nescafé Révélation Africa star. Avec moins de chance dans ces différents concours, je décide de continuer à travailler et là, de façon professionnelle.

Je rentre en studio en 2014 et je décide de frapper fort enfin de démontrer à la face du monde, mon art. C’est dans cette optique que sort mon premier album Believe composé de 12 titres. Dans cet opus, c’est le titre « Kaba Ngondo » qui me révèlera au public en début d’année 2017. Cette chanson sera source de polémique avec d’autres compères qui s’était accaparés le même intitulé. Pour donner une nouvelle orientation à ma carrière, le 2e single « Shympat » sera lancé. Je me confirme en tant qu’artiste avec un spectacle live en juin 2017. Là je fais mon entrée officiellement dans le showbiz.

Vous êtes auteur d’un magnifique album, « Believe ». Parlez-nous de ce projet ?

L’album Believe est en fait, le résumé de ma jeunesse en tant qu’artiste. J’essaye dans cet album de valoriser l’effort et le travail. Les thématiques sont bien défendues dans les autres titres comme Mon Patron où je dénonce les patrons malhonnêtes. Je chante également pour Dieu, pour ses bienfaits dans ma vie dans le 6e titre intitulé « Tellement Fier ».

Il y a des collabos avec des artistes aussi pétri de talent Prosby Digy, Le Bantu et Zomen. L’album Believe est assez riche en sonorités et Surtout la culture camerounaise est bien représentée et seuls les connaisseurs de la bonne musique peuvent l’écouter en boucle puisque l’artiste que je suis ne chante pas d’atalaku ou des messages obscènes.

Vous avez justement décidé de rééditer cet album. Pourquoi ?

Si j’ai décidé de rééditer l’album c’est déjà une ambition personnelle parce qu’entre 2017 et 2020 après de nombreuses tournées et spectacles, j’ai grandi en expérience et en écriture. Le défi était pour moi de faire le pont entre le jeune et l’artiste déjà accompli. On peut voir la différence entre ce que j’essaye de proposer maintenant qui est la shympatmusic et mon label 2Rrasonscompany. Le prochain album qui est en cours de téléchargement pour 2022, j’ai voulu bien donner un nouvel aperçu à mes fans.

Dans vos chansons, vous mettez généralement la femme au centre. Qu’est-ce qui justifie ce choix ?

La femme pour moi, est le centre du monde. La femme c’est ma mère, c’est ma sœur, c’est ma go. Sans la femme, n’y a pas de vie. C’est pour cette raison que je chante pour elles, non seulement en les valorisant, mais surtout en leurs rappelant leurs rôles dans la société pour l’équilibre du monde.

Dans le métier que vous embrassez, avez-vous des modèles ? Si oui, lesquels ?

J’ai des modèles, des grands artistes qui m’ont donné l’envie de faire ce métier. Au Cameroun, il y a Petit Pays. Il reste pour moi, le leader incontesté. Petit dans l’ancienne génération et Salatiel dans la nouvelle génération. J’aime beaucoup ce qu’ils proposent. Et pour moi, ce sont les meilleurs. Mais je suis trop fan des congolais et là-bas mon idole est Ferre Gola. Mon rêve c’est de bosser un jour avec lui.

Quels sont vos perspectives avec la musique ?

Je veux faire le tour du monde avec ma musique donner le meilleur de moi dans ce milieu. Je n’ai pas de gros moyens ni de gros soutien mais j’ai la vision et l’énergie qu’il faut pour construire mon univers. Je pense plus à l’Afrique a mon pays. Je sais qu’il y a tellement à proposer en termes de spectacle et en rythme pour laisser à la génération future de belles choses comme héritage

Votre mot de fin…

Je reste à la disposition du public et je sais que le chemin est encore long. Mais je donnerais le meilleur de moi pour ajuster mon art et loin d’être prétentieux je serais surement l’un des meilleurs pourquoi pas le meilleur dans mon couloir


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :