ActuMusik-Afrika

Jean-Paul Pougala : « Pour fonctionner, l’Afrique n’a pas besoin des musiciens…»

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’économiste camerounais, Jean-Paul Pougala dans une déclaration sur sa page Facebook le 17 juin 2021, soutient que le progrès économique du continent africain ne nullement tributaire à la musique encore mois au football. Des propos qui choquent au moment où le monde entier s’apprête à célébrer la musique.

Alors que la musique reste un élément inévitable dans les sociétés africaines dans la mesure où elle constitue l’affirmation de l’identité culturelle, le patron de l’Institut d’Études Géostratégiques de Douala au Cameroun, estime qu’elle n’est pas prioritaire si l’on veut faire avancer le continent.

« Pour fonctionner l’Afrique n’a pas besoin de politiciens, sociologues, juristes, comptable, communicateurs, footballeur, musiciens, mais prioritairement d’ingénieurs, d’ingénieurs qui sortent des bureaux climatisés pour le terrain », déclare Jean-Paul Pougala dans une publication sur sa page Facebook le jeudi 17 juin.

Peut-on dissocier l’Afrique de la musique ?

Prétendre que l’Afrique n’a pas besoin de musiciens un véritable affront à l’endroit des grands noms de la musique africaine comme Miriam Makeba, Papa Wemba, Francis Bebe, Lapiro DeMbanga, Tabu Ley Rochereau, Anne Marie Nzie, Manu Dibango, Pierre Clavaire Akendengue… tant d’icônes qui ont marqué l’histoire du continent Africain.

Chacun de ses artistes a impacté positivement le développement dans son pays. C’est dire que le développement ne viendra pas seulement des ingénieurs mais de tous les corps de métier d’un État, les musiciens avec.

Pour mémoire, la quarantième édition de la fête de la Musique se tiendra le 21 juin 2021.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :