L’artiste Chantal Ayissi appelle à l’arrestation des personnes impliquées dans la sextape tournée dans le bureau du journaliste Martin Camus Mimb

Chantal Ayissi réagit une seconde fois sur l’affaire de sextape réalisée dans les locaux de la radio Sport Info (RSI) à Douala. Dans un direct Facebook, la chanteuse dénonce cette pratique de perversion qui sévit dans le milieu culturel et soutient que Martin Camus devrait être déjà en prison.

Dans sa sortie dans la soirée du 18 juin 2021, l’artiste Chantal Ayissi prend la défense de l’adolescente qui, selon elle, « s’est faite droguer et abuser sexuellement dans le bureau du journaliste ».

« Vous tombez tous sur la petite fille-là, alors qu’elle est juste victime. Vous SAVEZ ce qui se passe dans les bureaux ? Il y a des petites filles qu’on finit de doper, de droguer elles deviennent comme des folles, et on les viole », s’indigne-t-elle.

La diva de la chanson camerounaise Chantal Ayissi estime que le ministre de la condition féminine et son collègue de la Justice devraient se saisir très de cette affaire, et interpeler ses présumés violeurs. C’est ce qui devrait se faire dans un pays normal. Elle appelle ses confrères à se lever comme un seul homme pour dénoncer ces « abus » dont sont victimes les jeunes dans le pays.
L’artiste a profité de cette sortie pour dénoncer cette pratique de perversion qui sévit dans le milieu culturel, où « plusieurs artistes hommes et femmes sont devenus des objets sexuels des producteurs et managers ».

Francois Gael Mbala
Francois Gael Mbala

Editeur, auteur et journaliste de nationalité camerounaise. Passionné de musique, je traduis régulièrement cet amour dans ce projet que je dirige depuis 2019.
Email : mbalafrancoisgael@gmail.com
Téléphone : +237 690 644 587

Francois Gael Mbala
Editeur, auteur et journaliste de nationalité camerounaise. Passionné de musique, je traduis régulièrement cet amour dans ce projet que je dirige depuis 2019. Email : mbalafrancoisgael@gmail.com Téléphone : +237 690 644 587

Laisser un commentaire

Contactez-nous