ActuMusik-Afrika

Le label Motbinama International Records déclare la guerre à Majoie Ayi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le contrat qui liait l’artiste camerounaise Majoie Ayi au label Motbinama International Records a été résilié le 16 juillet 2021. En plus de la rupture du deal, la maison de production a commis un communiqué dans lequel il somme la chanteuse du Bikutsi de ne plus faire usage de l’album La Matadora sorti de ses studios.  

Entre Majoie Ayi et Motbinama International Records, c’est désormais la guerre. En effet, par voie de correspondance signée de la directrice exécutive du label, Claire Mimboe Ndi Samba, datée du 21 juillet 2021, adressée à la chanteuse camerounaise Majoie Ayi, l’on évoque un « ensemble de griefs constatés par la direction exécutive du Label ».

« C’est avec piquante déception qu’il nous a été donné de constater de votre part, non seulement une méconnaissance ouverte de certaines de vos obligations contractuelles pourtant impératives, mais aussi à l’égard du label MiR et de son personnel qui le represente, des comportement et attitudes qui frisent l’irrévérence voire le mépris », peut-on lire dans la notification dont nous avons obtenu copie.

Dans cette optique, Motbinama International Records a opté de le lui signifier par voie d’huissier de justice, bien entendu après plusieurs rappels à l’ordre de la maison de production, en rapport avec ses multiples atteintes graves aux objectifs contractuels.

Majoie Ayi interdite d’utiliser son album La Matadora

Dans une mise au point consécutive à la rupture de contrat, MiR a tenu à apporter des précisions à l’artiste. En effet, avant la rupture du contrat, le label avait un challenge sur le titre « Je ne sens pas », extrait de cet album.

Ce challenge a été stoppé net après suspension de la collaboration des deux parties. Mais Majoie Ayi, a voulu prendre les choses en main pour « ne pas décevoir ses fans ». Une initiative qui se heurte au rappel à l’ordre de son ancien label.   

« À titre de rappel, au cas où l’artiste Majoie Ayi, l’aurait peut-être oublié, l’album dénommé, la Matadora reste et demeure la propriété exclusive de Motbinama International Records, selon les proscriptions contractuelles auxquelles elle s’était délibérément engagée. L’exploitation sous quelque forme que ce soit, de ses titres, serait donc une provocation de trop. L’artiste, de par son initiative du challenge, « je ne sens pas », révèle non seulement, sa méconnaissance béante de ses obligations post-contractuelles, mais aussi, sa nature provocatrice », avertit MiR.

Et de préciser : « Au cas où elle persisterait dans sa démarche de défiance, elle ne laissera guère le choix à MiR que de saisir les juridictions compétentes pour revendiquer ses droits ».


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One thought on “Le label Motbinama International Records déclare la guerre à Majoie Ayi

  1. Un soi-disant label, qui est en fait une grosse arnaque. Des escrocs. Promu par un blanchisseur d’argent. Des incompétents de la chose artistique qui passent le temps à plomber les carrières des artistes qu’ils signent

Laisser un commentaire

Nous contacter via WhatsApp
Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :