ActuMusik-Afrika

Un proche de Cabral Libii à Maurice Kamto: «On ne met pas une veste croisée pour aller à soutenir quelqu’un à un concert»

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans une sortie dans les réseaux sociaux le 19 septembre 2021, soit 24 heures après la tenue du concert du rappeur camerounais Valsero au Zénith de Paris, Felix Nyeck, militant confirmé du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale estime cet évènement est un « un jeu entre deux amis le RDPC-le MRC pour nous distraire sur le problème de fond à savoir la crise anglophone ».

« Du concert de valsero dont je revois à l’instant quelques clichés. Deux choses me traversent l’esprit. Premièrement, Je pense que l’objectif du MRC à travers ce concert était de dire au monde qu’ils ont changé de stratégies en passant des marches pacifiques pour les concerts comme mode d’expression de leur militantisme et du ressenti qu’ils ont de la mauvaise gestion du pays », introduit le proche de Cabral Libii.

Poursuivant dans son analyse, il dit espérer « que là au moins, ils auront désormais les autorisations au Cameroun, car, un concert, ce n’est pas la mer à boire pour le régime de Yaoundé ».

« Deuxièmement, j’y vois un jeu entre deux amis le RDPC-le MRC pour nous distraire sur le problème de fond à savoir la crise anglophone. Lorsque d’un côté, je vois que non seulement le leader du MRC n’avait même pas un drapelet vers rouge jaune pour montrer son attachement au Cameroun et qu’on avait plutôt en salle le drapeau ambazonien et qu’au Cameroun sur place on vient d’enregistrer les morts en cascades dans cette crise avec le refus d’appliquer les recommandations du grand dialogue national, l’accélération des détournements (cas covid), il s’y est joué, un détournement du problème de fond avec un résultat gagnant. Le RDPC fera ainsi croire au Cameroun que c’est à cause de ce concert qu’il ne parvient pas à résoudre la crise, et le MRC, profite pour exister sporadiquement », peut-on lire dans le texte du militant du PRCN

Et de conclure : « Côté jardin, je note qu’on ne met pas une veste croisée pour aller à soutenir quelqu’un à un concert. On met une tenue qui renvoie à l’esprit de l’évènement, un peu comme on s’habillait lorsqu’on a tiré et raté le pénalty. Même si esquisser un pas de danse peut nous dépasser comme c’est mon cas. Entre temps, nous sommes au pays et la vie continue malgré tout en attendant 2025, année où ça passera où ça cassera ».


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Nous contacter via WhatsApp
Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :