Ghana Music Rights Organisation annonce les dates de distribution des royalties

La Ghana Music Rights Organisation (GHAMRO) a révélé qu’elle commencerait à distribuer des redevances à ses membres du 22 décembre 2021 à la fin janvier 2022.

Créé conformément à l’article 49 de la loi sur le droit d’auteur de 2005, GHAMRO est mandaté pour la collecte et la distribution des redevances au nom des auteurs, compositeurs et autres titulaires de droits.

Les redevances s’élèvent à plus de 1,2 million de cedis ghanéens (environ 200 000 $) au total. Le développement a été confirmé dans un communiqué de presse signé mardi par le responsable des relations publiques de la tenue, le prince Tsegah.

GHAMRO a indiqué que la dernière série de décaissements couvrirait la distribution de redevances générales et spécifiques au titre, y compris les sommes reçues de l’agence CAPASSO basée en Afrique du Sud, pour les œuvres utilisées sur les plateformes numériques en ligne.

« Alors que la distribution générale garantira que les titulaires de droits reçoivent des paiements de redevances dans tous les domaines, le titre spécifique prendra en charge les journaux surveillés des réseaux locaux et la distribution de streaming en ligne », indique le communiqué.

GHAMRO a révélé qu’il publierait les noms des artistes/titulaires de droits dont les œuvres ont généré des redevances dans le cadre des efforts visant à fournir un accès au profit des titulaires de droits, ainsi que « leur permettre de mettre à jour et de régulariser la documentation nécessaire ».

L’organisation rappelle aux utilisateurs de musique commerciale leurs obligations en matière de droits d’auteur pour 2022.

Au fil des ans, GHAMRO a subi les contrecoups des musiciens, qui disent que l’organisation vacille dans son mandat. La semaine dernière, le rappeur Guru a qualifié d’inacceptable l’attente de GHAMRO que les artistes et les titulaires de droits s’enregistrent avant de percevoir des redevances. S’adressant à Adom TV, basée à Accra, le musicien a également critiqué la structure des redevances de l’industrie musicale du pays.

En début du mois de décembre 2021, des membres de GHAMRO, dont Nana Boahene (Stebo), le révérend Mensah Bonsu, Kingsley Sarpong et Gloria Dzifa Ashinyo, ont déposé une assignation devant la Haute Cour pour demander une injonction interlocutoire sur les élections de GHAMRO qui devaient se tenir le 7 décembre, affirmant que les directives pour la conduite des élections, y compris un nouveau conseil intérimaire dirigé par Rex Omar, ainsi qu’un nouveau comité électoral, bafouaient la constitution de GHAMRO. Les parties en conflit retournent devant le tribunal le 9 février 2022.

La Rédaction

<strong>www.actumusikafrika.com</strong> est un site d'informations sur l'actualité de l'industrie musicale africaine. Il est tenu par des professionnels, passionnés et formés. Pour toutes sollicitations, veillez contacter notre rédaction par mail <em><strong>actumuzik@gmail.com </strong></em>ou par WhatsApp<em><strong> +237 674 014 142</strong></em>

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contactez-nous