ActuMusik-Afrika

La SONACAM limoge son directeur général et son directeur administratif et financier

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette information est la toile de fond d’un communiqué rendu public par Ateh Bazore au terme des travaux du 20 août 2021 du Conseil d’Administration de la Société camerounaise de l’Art musical (Sonacam). Les deux hommes sont révoqués pour « essai non concluant ».

Artistes camerounais

La Sonacam vient de se séparer de deux de ses principaux responsables.  Selon un communiqué lu ce 23 août 2021 au journal de 13 heures sur les antennes de la radio publique camerounaise, le directeur général et le directeur administratif et financier ont été remercié au cours de la deuxième session extraordinaire du conseil d’administration tenu le 20 août 2021 à Yaoundé. 

Les contrats de travail d’Amougou Jacques Gabriel Serge et Eloumba Thérèse, respectivement directeur général et directeur administratif et financier sont résiliés pour « essais non concluants ». Ils sont remplacés à titre intérimaire à leurs postes respectifs par Kabelock Aaron et Njiya Flaubert.

Les déchus avaient été installés le 27 Janvier 2021. L’ancien directeur général, un expert en gestion des projets, arborant aussi les casquettes d’opérateur économique et homme politique, s’était vu assigner comme mission la gestion quotidienne de la SONACAM.  L’artiste Bobé Yérima Afo Akom affirmait sur Équinoxe télévision le 22 août 2021, qu’Amougou Jacques Gabriel Serge  avait été écarté pour avoir détourné la somme de 50 millions de Francs CFA. 

La dernière session du conseil d’administration de la SONACAM aura été l’occasion d’y faire entrer deux nouveaux membres. Catherine Ngoa plus connue sous son nom d’artiste  K-Tino a été coopté comme administrateur. Ama Ngoa Marcel dit « Ama Pierrot », auteur compositeur et éditeur bien connu, a été élu au poste de 2ème vice-président du conseil d’administration.  

Le conseil d’administration a instruit son président Ateh Francis Ngong dit « Ateh Bazore » d’avoir accès à tous les comptes bancaires, d’accorder son visa préalable pour les retraits bancaires à partir de 500 000 (cinq cent mille) Francs FCFA et de prendre toutes mesures utiles en cas de manquements graves constatés par le conseil de surveillance ou la commission de contrôle des organismes de gestion collective. 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Nous contacter via WhatsApp
Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :