Le bassiste Richard Bona appelle à l’ouverture d’un autre Front de guerre au Cameroun

L’artiste d’origine camerounaise Richard Bona, installé aux USA, est ardemment critiqué sur les réseaux sociaux après la publication, le 3 décembre 2021, d’une vidéo où il invite le peuple camerounais à ouvrir « un autre front de guerre au Cameroun » et à « brûler » une chaine télévision privée, jugée proche du pouvoir.

Les réactions n’ont pas tardé. Les internautes se sont tournés vers sa publication avec des commentaires quelque peu violents : « Mon frère c’est ton pays, va dans ton pays tu nous laisses », « Tu n’es pas camerounais, tu la fermes ! », « Ne parle pas des choses du Cameroun », « Je crois que nos problèmes ne te regardent plus. Nous avons nos stars : Petit Pays », sont autant de commentaires d’internautes qui exprimaient leurs désaccords avec le musicien.

Pour M. Bona, le professeur Kamto, opposant politique, est « un type docile ». « Je le lui ai dit. Ça ne se serait pas passé avec quelqu’un d’autre. Un autre front de guerre serait déjà ouvert, et les Amazoniens l’ont compris de toutes les manières. Il n’y a pas d’autres manières que d’aller à la guerre avec ces pillards et voleurs », a-t-il déclaré, critiquant les retards pris dans la construction de certaines infrastructures qui accueilleront la prochaine Coupe d’Afrique des Nations.

Guy La Force
Guy La Force

Guy La Force

Learn More →

Laisser un commentaire

Contactez-nous