ActuMusik-Afrika

Le chanteur congolais, Général Defao n’est pas mort

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrairement aux rumeurs qui écument les réseaux sociaux depuis la soirée du 13 septembre 2021, actumusikafrika.com apprend des sources proches de l’artiste que Général Defao n’est pas décédé.

Des sources à notre rédaction, démentent formellement cette l’information qu’elles qualifient de « fausse nouvelle ».

« On l’a déjà annoncé mort à plusieurs reprises. Cette fois-ci encore, il s’agit d’une fausse nouvelle », a déclaré Henry Noël Mbuta Vokia, le chargé de relations presse du Général Defao.

Le retour de Defao à Kinshasa

Le leader des Big Stars est rentré le 4 août 2019 à Kinshasa après 21 ans d’absence. Défao est l’un des précurseurs de Ndombolo, qui l’a popularisé en Afrique francophone au milieu des années 1990, avant de poursuivre sa carrière en Afrique de l’Est, principalement au Kenya.

Il avait justifié son choix de s’installer au Kenya, « pour des raisons personnelles, et non pour fuir le régime au Congo ». Défao s’est produit dans de nombreux pays de la sous-région, notamment en Ouganda, Zambie, et Tanzanie.

En 1983, il intègre le groupe Choc Stars et collabore aux côtés de Debaba, Nzayadio, Lassa Carlito, Roxy Tshimpaka et Djuna Djanana (le père du chanteur congolais Gims). Dans Choc Stars, il compose des chansons comme « Chagrin Dimone » ou encore « Mokolo Mosusu » en featuring avec Debaba (décédé en 2011).

Il forme ensuite l’orchestre Big Stars, et devient célèbre avec des morceaux tels que « Kikuta », « Phily Mbala », « Copinage », « Amour Scolaire », et « Agence Courage ».

En 1998, il enregistre à Kinshasa, en compagnie d’autres artistes, entre autres Mbilia Bel, Tabu Ley, Pépé Kallé, Tshala Mwana, la chanson « Tokufa pona Congo » en soutien au président congolais Laurent Désiré Kabila, assassiné en 2001.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Nous contacter via WhatsApp
Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :