Létis Diva: «J’ai eu la chance de sortir avec les ministres, les footballeurs, les ambassadeurs…»

Dans une publication sur sa page Facebook, mercredi 10 novembre 2021, l’artiste camerounaise du Bikutsi, Létis Diva évoque son succès artistique qui a pris appui sur ses relations charnelles entretenues avec des personnes de la haute société.

Samuel Eto’o et Létis Diva

Sans ambages, la chanteuse retrace à ses abonnés, la trajectoire qui l’a conduit à la gloire, après une enfance difficile. « J’ai vendu les oranges, les sucettes, les œufs vapeurs avec du pain, les arachides, les oranges, les ignames avec le Nnam Wondo, le met de pistache, les cerises, les mangues, les ignames, les beignets- haricot-bouillie, la canne à sucre, le plantain-prune, le maïs -prune, le poisson braisé pour avoir mon argent de beignets pour l’école », explique Letis Diva avant d’entrée de jeu.

Poursuivant, elle fait le point : « Bon ! Je n’ai pas vendu le piment hein, j’ai juste eu la chance de sortir avec les ministres, les footballeurs, les ambassadeurs-diplomates, les grands banquiers et les grands hommes d’affaires et je suis entrée dans la musique en étant mon propre producteur et j’ai assuré ma promotion musicale financièrement parlant.  Courage et force à tous ceux qui entreprennent et à ceux qui sont en chemin ! », déclare-t-elle.

Pour conclure, Létis Diva tacle les filles « hypocrites » qui selon elle, jouent à un double jeu permanent : « Elles viennent jouer les saintes nitouches ici alors qu’elles partagent dans les sous-quartiers à 2 à 5. De nos jours il n’existe pas de filles qui ont connu un seul gars, si on suit donc votre logique vous êtes toutes des vendeuses de piments. Moi au moins je suis vraie, pas hypocrites comme vous », a-t-elle conclu.

Guy La Force
Guy La Force

Guy La Force

Learn More →

Laisser un commentaire

Contactez-nous