Shatta Wale lance le service de covoiturage Shaxi

Le chanteur de dancehall ghanéen Shatta Wale a lancé mercredi son service de covoiturage appelé Shaxi à l’hôtel Alisa dans la capitale Accra.

Le lancement est arrivé cinq mois après que le musicien a annoncé son intention de déployer l’entreprise dans le cadre de son objectif d’offrir des opportunités d’emploi aux jeunes Ghanéens. Un certain nombre de collègues musiciens du musicien et d’acteurs de l’industrie y ont assisté.

Shaxi est un porte-manteau de « Shatta » et « taxi ». Il s’agit de la dernière entreprise du portefeuille croissant d’investissements du hitmaker déjà dans la musique et l’immobilier.

Shatta Wale a noté que l’objectif principal de l’entreprise ne serait pas de faire du profit mais de laisser une marque dans la société. « Shaxi n’est pas pour Shatta Wale et ses amis, c’est un projet ghanéen pour les Ghanéens. Alors embrassons-le tous et réalisons-le », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Shatta Wale a déclaré que l’entreprise était sur le point d’employer beaucoup plus de femmes pour encourager et autonomiser les femmes conductrices.

Shaxi est la dernière application de covoiturage au Ghana et tentera de concurrencer d’autres services de covoiturage comme Uber, Bolt et Yango.

Pendant ce temps, Shatta Wale, un grand nom de l’industrie musicale du pays, prépare la sortie de son nouvel album Gift of God. Le projet devait abandonner l’année dernière, mais le chanteur a retardé la sortie en raison de la pandémie de COVID-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.