ActuMusik-Afrika

Le rappeur camerounais Tenor placé sous mandat de dépôt à la prison de New Bell à Douala

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette arrestation fait suite à son accident de circulation contracté deux semaines plutôt et qui a causé la mort de sa copine. Depuis le 30 juillet, le chanteur camerounais de musique urbaine a été séjourne à la prison centrale de New Bell à Douala, dans la capitale économique camerounaise.

Deux semaines après l’accident de circulation dont il a été victime et au cours duquel, est décédée la jeune Erica Nfiya Mouliom. Des informations au journal camerounais Le Bled Parle font état de ce que l’auteur du tube « Do le dab » a été placé en mandat sous dépôt juste après sa sortie d’hôpital. Il est accusé « d’homicide involontaire et de conduite en état d’ivresse entre autres motifs inscrits dans la plainte déposé par la famille de la défunte », apprend-on de notre source.

Une plainte avait été déposée par la famille de la défunte

La famille de la jeune Mouliom a intenté une procédure judiciaire contre l’artiste Tenor à la suite de la mort tragique de leur fille, Erica Nfiya Mouliom dans la matinée du 15 juillet 2021. Dans un reportage diffusé sur Equinoxe Tv, de nouvelles révélations incriminant Tenor avait été faites à propos de ce drame.

D’abord, il se révèle que « Erica Mouiom est née à Douala le 15 octobre 2001, de nationalité belge », précise Alfonse Ayissi Abena, membre du collectif de soutien à la famille.

Autre détail, contrairement au communiqué du manager qui affirmait que la voiture dans laquelle est décédée la jeune étudiante à l’Université Catholique Saint- Jérôme de Douala était conduite par un inconnu qui a pris la poudre d’escampette, l’on apprenait par notre confrère que Tenor lui-même conduisait « dans un état d’ébriété ».

 Alfonse Ayissi Abena avait fait savoir que les tenants du débit de boisson où le rappeur et la jeune fille ont passé une « virée nocturne » ont refusé qu’il prenne le volant, mais ce dernier a « insisté » et le pire est arrivé en chemin.

Après avoir été menacé par le père de la défunte qui le sommait d’aller « doter » sa fille en pays Bamoun dans la région de l’Ouest Cameroun, Tenor doit maintenant faire face à la justice. Pour l’instant, il est désormais incarcéré dans le principal centre pénitencier de Douala en attentant d’être conduit devant la barre.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :