Les projet artistiques de la chanteuse congolaise, Nina Wateko

C’est une artiste pleine de rêve qui vient de signer son entrée dans les couloirs de la musique africaine. Nina Wateko qui fait déjà l’objet de curiosité avec tout premier EP sortie en aout 2021, ne cache pas son ambition de tutoyer le monde.

Wateko Nina

Chanteuse pluridimensionnelle, Wateko qui a fait ses marques dans plusieurs chorales dans son pays, chante non seulement en Mbochi, en Lingala, en Lari et en Kikongo qui sont des langues vernaculaires du Congo Brazzaville mais aussi, en Français, anglais et en italien.

Cette flexibilité linguistique donne à cette jeune artiste, la capacité de conquérir d’autres horizons à travers le monde. « Je suis comme le miroir de la société », se vante-t-elle.

D’ailleurs, celle qui se présente aussi comme « ambassadrice des causes nobles » a actuellement dans son agenda, plusieurs prestations scéniques en vue. Nina Wateko sera en concert en Europe et en Afrique en ce mois de novembre 2021.

Avec ce succès indiscutable et palpable, la congolaise n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Traitant des thèmes de la société africaine, de l’Amour, de la famille, des violences faites aux femmes et aux enfants… Elle ambitionne de partager le même micro avec plusieurs légendes du continent, voire du monde : « Mon souhait le plus imminent, est de faire des featuring avec mes sœurs africaines comme, Angélique Kidjo, Yemi Alade, Charlotte Dipanda, Daphné. Je voudrais aussi des featuring avec mes grands frères du Congo RDC à l’instar de Lokua kanza, Ray Lema. Mon grand featuring de rêve sera avec ma sœur et star Melane Nkoukolo.», déclare-t-elle.

En attendant l’aboutissement de ce rêve, Nina est en studio pour des collaborations artistiques avec des grands de la musique mondiale à savoir Gianna Mignani et Francesco Demegni en Italie. Elle est aussi attendue pour un duo, ainsi qu’en France où 4 chanteurs de renom l’attendent.

Malgré ce calendrier hyper chargé, Nina Watéko en redemande encore : « Je voudrais collaborer aussi avec des instrumentistes comme Emile Biayenda, Willy Ombe, Felix Sabal Lecco, tous des grands batteurs devant l’éternel. Avec des grands guitaristes comme Colin Laroche de Féline, Olivier Tshimanga et sa technique Tshimangologique, Baudouin Bienvenu Ngandamba (mon arrangeur et guitariste), des bassistes comme Michel Lumana, Armand Sabal Lecco, Antonellabass, Manu Gallo, et avec des pianistes comme Francesco Damegni, Ray Lema et Patrick Bebey ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.