ActuMusik-Afrika

Grosse déception pour Ténor et son conseil au tribunal de Première instance de Douala

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’artiste espérait suivre lundi 13 septembre 2021 au Tribunal de première instance de Douala-Bonanjo, le verdict de l’affaire qui l’oppose à la famille d’Erica Moulioum.

Des informations à nos confrère de Gazeti237, l’on apprend que le dossier a été de nouveau renvoyé au 20 septembre prochain, « le temps pour le nouveau juge de prendre connaissance de ce dossier » a expliqué une source au TPI à notre confrère.

Erica, jeune étudiante, avait trouvé la mort dans la nuit du 15 juillet 2021 alors qu’elle se trouvait à bord du véhicule du rappeur Ténor. Soupçonnant « quelque chose de suspect » dans le jugement de cette affaire, le père de la victime, a demandé et obtenu le changement juge.

L’artiste qui a pris connaissance de cette nouvelle donne sur place au palais de justice, est retourné mécontent à la prison de New-Bell.

Les raisons de l’incarcération de Ténor

Après un accident de la route ayant entrainé la mort d’une étudiante de 19 ans, le chanteur camerounais a été placé en détention provisoire. Et sa version des faits est mise en doute…

« Ma fille a été assassinée ». L’oraison funèbre prononcée par Jean Mouliom, le père de la défunte, a des allures de sentence. « Je n’accepterai pas que c’était un accident, poursuit-il. Trop de questions restent en suspens ». Ce dernier exige des réponses de la part de Tenor, qu’il tient pour responsable du décès de sa fille, survenue dans la voiture qu’il conduisait. Le 31 juillet à Foumbot, dans l’ouest du pays, proches, amis et curieux étaient sortis en masse pour adresser un dernier adieu à la jeune disparue, Erica Mouliom.

Depuis le décès de l’étudiante belgo-camerounaise de 19 ans, une confusion généralisée règne sur les circonstances de sa mort. De multiples versions de prétendus témoins ont fait irruption sur les réseaux sociaux après le drame, mais elles étaient pour la plupart contradictoires.

Le seul communiqué officiel rendu public le jour-même par le manager de Tenor a quant à lui été supprimé quelques heures après sa diffusion, après qu’une vague d’indignation ait dénoncé son caractère peu compatissant. Depuis lors, la famille de l’artiste et son équipe ont décidé de se murer dans le silence. De quoi susciter moult interrogations au sein de l’opinion.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :