ActuMusik-Afrika

Koffi Olomidé envoie un message fort aux «Combattants» qui menacent de boycotter son concert au U-Arena de Paris

La tension ne cesse de monter dans le bras de fer qui oppose le boss du « Quartier Latin » et les opposants politiques radicaux congolais établis dans la diaspora, communément appelés « Combattants ».

Koffi Olomidé

Après avoir réussi de faire annuler les concerts de Werrason et Ferré Gola, cette poignée de congolais réfugiés en France et en Belgique, lancent des menaces à l’artiste koffi Olomide et font la pression pour faire avorter sa prestation scénique prévue à Paris La Défense Arena, le 27 novembre prochain.

Mais c’est sans compter sur la force du caractère du Dabolo King. Reçu par le Youtubeur congolais Noly Tambu, la légende de la chanson congolaise est revenue sur son concert du 27 novembre avec beaucoup de conviction. À la question de savoir s’il ne craint pas voir sa date à U-Arena être annulée, l’artiste s’exprime et rassure ses fans : « D’abord je suis désolé pour les concerts annulé de mes frères, je suis vraiment désolé et peiné. J’ai vu le communiqué signé Casino de Paris. Je ne connais pas les tenants et les aboutissants mais j’ai vu ce communiqué. Ça fait mal et personne ne peut s’en réjouir… mais je demande à mes frères de ne pas se décourager », formule-t-il.

Toutefois l’auteur du mythique album « Monde Arade » se veut confiant quant à la tenue de son concert : « Il n’y a aucune raison d’avoir peur. Mon producteur a déjà reçu l’autorisation de la France pour que ce concert ait lieu et jusque-là il y a aucun avis contraire parce que je n’ai jamais créé des problèmes lors de mes précédentes prestations ».

Et d’ajouter : « Maintenant U Arena c’est comme le Parc des princes ou stade de France. Ils ont au préalable des accords avec la ville pour le déroulement des matchs et différentes organisations. Et cela c’est sans compter l’organisation sécuritaire prévue par mon promoteur. Donc je rassure le public. Nous ne jouons pas dans une salle, nous jouons dans un stade qui comporte 27 entrées. Je ne vois pas quelque chose de mal nous arriver là-bas. On a déjà vendu 30 milles billets et les gens achètent de plus en plus depuis que ces histoires (annulation) se raconter. Je demande à tout le monde d’être là, on va chanter et on va danser », a-t-il fait savoir au cours de cette interview.

Le Grand Mopao a également réagi à propos des menaces de mort, moqueries et insultes qui lui sont lancées par les combattants : « je m’appelle Koffi, j’ai ma famille, mes enfants, mes amis, mes frères, mon public et des fans un peu partout. Que ceux veulent m’insulter le fassent, que ceux qui se moquent de moi en me caricaturant puissent continuer, que ceux veulent ironiser le fassent également. J’accepte, cela n’enlève rien en moi. Mais rien ne me fera m’écarter de mon objectif (U Arena). Je suis l’enfant de Dieu, je l’ai déjà dit dans l’une de mes chansons, je suis le petit frère de Jésus et j’ai confiance en mon Dieu, il est bon et il agira. Que ceux qui veulent me tuer viennent. Je marche toujours seul. Mes frères combattants, que l’un d’entre vous qui n’a jamais chanté l’un de mes titres lève son doigt ».

3 thoughts on “Koffi Olomidé envoie un message fort aux «Combattants» qui menacent de boycotter son concert au U-Arena de Paris

Laisser un commentaire

Nous contacter via WhatsApp
Envoyer via WhatsApp