ActuMusik-Afrika

Rien ne va plus musicalement entre la Côte d’Ivoire et la RDC

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entre la RDC et la Côte d’Ivoire, les relations musicales semblent avoir pris du plomb dans l’aile. Elles sont tendues dans la moindre mesure. Pourtant, les deux pays ont toujours privilégié une diplomatie culturelle historique.


Va-t-on vers une escalade des tensions musicale entre la République démocratique du Congo et la Côte d’Ivoire ? Les deux pays pourtant très proches artistiquement vivent ces derniers jours des moments d’embrouille.

Après la brouille entre Koffi Olomidé et Asalfo au Femua 2021, depuis peu, l’on assiste à un affront légendaire de Debordo Leekunfa à l’endroit de Fally Ipupa. L’ancien proche de Dj Arafat est contre la programmation du concert du hitmaker congolais en territoire ivoirien.

Les tuiles s’enchaînent

Invraisemblable ! La RDC et la Côte d’Ivoire se regardent désormais en chiens de faïence. La polémique entre les deux pays enfle notamment sur les réseaux sociaux.

En effet, lors de son passage en Côte d’Ivoire pour le compte du dernier FEMUA, Koffi Olomide a laissé quelques traces qui ont défrayé la chronique. Le chanteur légendaire congolais a exprimé son courroux à l’endroit de Salif Traore dit Asalfo, leader du groupe Magic System et promoteur du FEMUA pour n’avoir pas joué à temps comme le prévoyait le programme.

Le père du Quartier Latin a dû écourter sa prestation pour exprimer son mécontentement. Ce qui n’a pas plu à A’salfo qui est sorti de sa tanière en qualifiant le geste du patron de Quartier latin d’insultes à l’égard du FEMUA. Des moments de tensions entre les deux artistes qui ont provoqué un déferlement de réactions.

Comme si cela ne suffisait pas, une autre embrouille a emprisonné les relations musicales entre la RDC et la Côte d’Ivoire. Lassé par la Rumba, le Ndombolo et du Soukouss, l’artiste ivoirien Debordo Leekunfa en a en outre remis une couche à Fally Ipupa.

« Fally Ipupa est fort, il est fort pour les congolais. Aucune musique ivoirienne ne joue à Kinshasa ou à Brazza quoi là », s’est-il emporté sur la toile.

Un acharnement inexplicable en l’encontre de Fally Ipupa qui pourtant prévoit des prestations à Abidjan, Bouaké et Assinie dans le cadre de « Tokooos II Tour ».

Une situation désolante qui continue de provoquer un vent d’étonnements dans le chef d’internautes.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Envoyer via WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :